Abilio Diniz, infatigable


Abilio Diniz, infatigable

Abilio Diniz, une enfance formatrice

D'origine portugaise, la famille d'Abilio Diniz (Se rendre sur le site internet Lemonde de Abilio Diniz) part pour le Brésil lors de la crise économique de 1929 C'est dans le but de ne plus être un souffre-douleur qu'il a appris les arts martiaux. C’est en Amérique du Nord que le jeune homme projette de parfaire ses connaissances en économie. Abilio Diniz est né en 1936 dans la capitale économique du Brésil.

Le sport, la foi, un homme de valeurs

Sportif, Abilio Diniz commence sa journée par un entraînement sportif. Autrefois gardien de but, il a par ailleurs exercé la musculation et la capoeira. L'entrepreneur a eu six enfants, il est un homme pour qui les valeurs familiales sont cruciales. Prônant le contentement et la stimulation des collaborateurs dans les sociétés, le "capitalisme responsable" consiste en un courant créé sur le continent américain dont se revendique Abilio Diniz. Confiant dans les bienfaits de l'entraînement sportif, il crée des salles de gym dans les grandes surfaces GPA et incite son équipe à prendre part aux courses sponsorisées par l'entreprise.

Pour faire croître son propre groupe, Abilio Diniz s'est inspiré du succès du groupe Carrefour, dont il a côtoyé les fondateurs en 1974. Son père ouvre sa première boulangerie sur une artère particulièrement réputée de São Paulo. En 1959, Abilio Diniz ouvre aux côtés de son père le tout 1er libre-service du groupe. Une décennie plus tard, le groupe comptait quarante magasins et 1 400 salariés La boulangerie familiale est appelée Pão de Açúcar, en référence Pain de Sucre à Rio.

GPA affronte la concurrence du Français Carrefour sur ses terres brésiliennes. Le groupe Pão de Açúcar a renoué avec son équilibre financier après la crise économique et entame les pourparlers de rapprochement avec Casino. L’abandon de la Banque Brésilienne de Développement et l'opposition de Jean-Charles Naouri, le PDG du groupe Casino, provoquent l'échec du regroupement de Carrefour Brésil avec Grupo Pão de Açúcar. Abilio Diniz peut de nouveau investir dans n’importe quel secteur économique grâce à un accord signé à l'automne 2013 avec le groupe français, qui met fin à la clause de non-concurrence. Abilio Diniz vend 1 milliard de dollars d’actions au groupe Casino. Jean-Charles Naouri, le président directeur général de Casino, doit prendre la tête du Grupo Pão de Açúcar 7 années plus tard.

Parmi les 100 célébrités les plus influentes dans le pays, on compte l'entrepreneur, selon le magazine brésilien "Epoca". Sur le sous-continent brésilien, l'une des célébrités les plus charismatiques est Abilio Diniz. Selon "Forbes", la richesse d’Abilio Diniz est évaluée à 3,7 milliards de dollars, ce qui en fait le dixième homme le plus riche du Brésil.